Les bonnes nouvelles

Des bonnes nouvelles, c’est ce qu’elle entendait au téléphone. « Oh oui, il a fait beau TOUTE la semaine… Il doit bien faire 23°… Faut dire, qu’est ce qu’il a fait froid cet hiver, hein ? »

Quand Rose raccrocha, elle se demanda soudain qui était au téléphone. Était ce sa fille Louise ou Mme Leblanc ? Elle ne savait plus très bien. Elle se leva de sa chaise et se dirigea dans la cuisine pour y attraper… Quoi déjà ? Si ! Elle savait quoi, c’est juste qu’elle ne savait plus comment ça s’appelait. Mais si, le truc là qui sert à faire des machins… Elle s’impatientait, elle s’agaçait elle-même. « Idiote, réfléchis un peu ». Le vide se fit dans sa tête. Plus elle cherchait, plus ses pensées ne lui disaient rien. A croire que les idées se cachaient dans des recoins sombres. Elle commençait à paniquer, les yeux écarquillés, lorsque la sonnerie de la porte retentit. « Oh Mme Leblanc, comment allez vous ? Mais oui entrez, j’étais en train de faire du thé ».

C’était venu tout seul, sans qu’elle réfléchisse. Ben oui, c’était aussi bête que ça. Elle eut envie de rire, mais elle n’en fit rien. Elle avait honte de ses trous de mémoire. Elle avait peur que ça se voit. Elle redoutait que ses proches ne prennent des mesures. Mieux valait ne rien laisser paraître. Elle décida de  faire bonne figure, et sourit à Mme Leblanc en lui servant du thé.

– Quel  beau temps n’est ce pas ? Il doit bien faire 23°.

– Oui Rose, on en a déjà parlé au téléphone…

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Les bonnes nouvelles

  1. Agrippa Delil dit :

    Bonjour Audrey V,
    nous n’avons pas encore eu l’occasion de nous rencontrer. Sachez cependant que nous sommes deux écrivant(e)s sous les même toits : ceux de l’atelier de Cécile et Philippe.
    J’aime beaucoup tous vos textes. A chaque fois vous réussissez à donner un maximum en très peu de lignes.
    ‘Les bonnes nouvelles’ est particulièrement poignant, sans jamais être pesant pour un sujet difficile. Quelques détails suffisent à rendre compte et à faire partager le désarroi de cette Rose prise au piège de son Alzheimer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.