Querelle d’épices

Romarin et Ciboulette sont dans une cuisine. Une côte de porc tombe dans la poêle. « Qui la rejoint ? »

Ciboulette en était sûre : Romarin commençait déjà à regarder sa tige l’air absent.

– Ah non, ça ne va pas recommencer. On a dit que c’était ton tour aujourd’hui ! Et ne fait pas ta tête de feuille séchée, tu le sais très bien !

Romarin, choqué par l’agressivité inhabituelle de Ciboulette, se tourne vers Aneth et la prend à partie :

– Elle a pris l’eau celle là ou quoi  ? Tu te rends compte comment elle me parle Aneth ? Tiens d’ailleurs, ça fait longtemps que tu n’as pas cuisiné toi ?

Aneth le fusilla du regard sans s’éparpiller et lui lança en s’éloignant :

– Désolée, je ne mange pas de porc et tu le sais très bien.

– Nan mais celle là, à part les sushis, y’a rien qui la botte, persifla le Persil.

– Un peu de silence, on se croirait dans une épicerie ! gronda le Gros Grain de Sel. Vous savez comme moi que qui dit « Côte de porc » dit Romarin ou  Ciboulette. Alors assez de bavardage, au boulot !

Romarin fit la moue, Ciboulette explosa :

– C’est toujours la même chose ici ! Il y a ceux qui travaillent et ceux qui restent au placard. Regardez Safran : moins j’en fais, mieux je me porte !… Je vous préviens : je me dévoue aujourd’hui pour le Porc, mais la Morue et les Andouilles, ce sera vous !

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Querelle d’épices

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.