KARAKUL

Où sont nos karakuls ? vastes troupeaux de moutons d’Asie centrale que l’occident dépeçait pour le plaisir des dames de la bonne société ? Comment se repérer dans ces vastes étendues sableuses, plates à l’infini ? Aucun portulan ne pourrait nous aider dans ces régions de l’Asie dite centrale, de l’époque où les routes caravanières mondiales s’y croisaient mais bien éloignées des ports et des côtes. Qui ne connait que l’Italie et son lac Trasimène ne pourra se repérer du côté de la mer d’Aral. Seul Marco Polo et ses frères auraient pu circuler de l’une à l’autre.

(A  partir de Karakul et de « sur ce magnifique portulan on pouvait reconnaitre le lac Trasimène et ses anfractuosités )

Ce contenu a été publié dans Atelier au Long cours. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.