La pauvre reine Astrid

La pauvre reine Astrid : mourir étouffée par son foulard ! La reine des neiges, jeune et jolie dans ses robes de taffetas. L’étoile du nord s’en est allée. Elle a fait rêver mais n’a pas duré. Il nous reste son ombre, le souvenir de sa grâce, son passage éphémère. Telle une étoile filante elle a marqué de sa trace notre monde d’ici bas.

Ce contenu a été publié dans Atelier au Long cours. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.