Le roi des bois

Se promener seul dans la forêt au lever du soleil. Brusquement la végétation est habitée : un cerf cherche sa compagne. Il n’est que la face visible de l’iceberg : toute la nature s’éveille : insectes, rongeurs… On assiste sans voix à cette harmonie de la nature qui peut rapidement se transformer en lutte fratricide de survie, comme pour les hommes. Moment unique qui rapidement va se défaire : les éléments vont se désunir, chacun ira sur son propre chemin. Instantané de la photo, instantané de la vie.

Ce contenu a été publié dans Atelier au Long cours. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.