Un homme seul …

Au collège, il était attendu que nous allions nous confesser deux fois par mois. Et une fois par an, nous faisions avec notre confesseur un « retour dans le passé ».

Pourquoi ce soir me revient ce souvenir ? je ne sais, mais il me semble qu’il est associé à cette annonce étonnante pour un garçon de 12 ans, de cet homme en noir qui me dit dans ce début de soirée : « je regarde la lune, j’ai pitié d’elle ». Je pouvais voir à la fois sa silhouette dans la pénombre de son bureau, et aussi, en effet, une lune naissante qui enjambait les toits alentours.

Je fus terriblement ému, car je voyais que cet homme, presque inconnu, était profondément sincère. Je ne répondis rien ; mais longtemps j’ai entendu ces mots & commencer à comprendre que, tel l’astre, perdu au milieu des astres, ce prêtre que je croyais tout puissant, qui tenait « ma » vérité entre ses mains, était en réalité seul. Si seul, au sein de ses congénères. Et qu’il ne faisait déjà plus partie de notre communauté des hommes.

mai 2011

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.