des voeux … comme des ronds dans l’eau

Cette année, une fois n’est pas coutume, Jérôme sachant mon peu de goût pour toutes les fêtes entourant le début d’une nouvelle année, me fit une surprise. Il prenait un risque, car je n’aime pas les surprises.

Il me donna rendez-vous dans un lieu inconnu, au fond de la baie de Conaugh-Highland. Là, une maisonnette de bois était prévue pour nous recevoir tous les deux, lors de ce premier dimanche de janvier.

Dans ce pays de prés salés, il semblait avoir cuisiné un gigot ; mais pas celui de ma belle-mère. Il savait que cela ne m’aurait pas fait plaisir. Non, son gigot m’expliqua-t’il, il l’avait préparé « Braîaude ». En effet, un parfum profond, humide, de légumes mélangés embaumait l’air de l’unique pièce.

En attendant que tout cela soit cuit à cœur, viens me dit-il, nous allons faire des ricochets sur le lac « Bleu » à quelques minutes de marche. Arrivée là, je vis que la rive était cloutée de galets gris & moirés de bruine qui se prêteraient parfaitement aux ricochets annoncés.

Jérôme, tel l’enfant qu’il était resté, excellait à ce jeu qu’il adorait.

Nous lancions à tour de rôle & à chaque rebond de la pierre sur l’eau translucide, nous énoncions clairement un vœux.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.