Le muret de ma vie

Dans Paris, ce jour là, il avait bien neigé. Décidée à faire une randonnée citadine, mes pas me dirigèrent vers le canal de l’Ourcq. Ce début d’année s’annonçait ensoleillé, frais, un peu humide. Quand soudain, entre deux pierres, je trouvais ce message « que cette année te fasse grimper sur le muret de ta vie ». Autour de moi, les murs s’envolaient, les immeubles cherchaient à accrocher les nuages. Qu’allais-je faire de cette année qui s’ouvrait ? Relever des challenges, me surpasser ou bien tout simplement profiter des opportunités qui allaient se présenter en ne cherchant plus à me battre pour grimper, progresser, autant d’occasions de se flageller. Ce muret m’apparaissait comme un jeu, une marelle, où sauter à cloche pied, d’une pierre à l’autre, tout en tournoyant, où je retrouverai mon âme d’enfant.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.