Un éléphant, ça trompe énormément

Un éléphant, ça trompe énormément, à ce que l’on dit. Mais comment peut-il tromper cet énorme animal, lui qui n’est pas aussi vif que ses prédateurs. Ce sont sûrement ces mêmes prédateurs qui l’ont accusé de ces torts : faire croire que sa proie trompe énormément, au mieux raconte des blagues, au pire un tissu de mensonges.

En Inde, les gens l’ont bien compris, l’éléphant n’y est pour rien, au contraire. Il est symbole de puissance, de prospérité, de chance. Les prédateurs ont beau faire preuve de charme et d’habileté, personne n’est dupe.

C’est vrai que l’on croit ce qui est le plus évident, ce qui est devant notre nez. Il faut creuser et voir plus loin que cette trompe pour connaître la vérité.

Au-delà des paysages qui nous touchent, dont les échos nous renvoient une réponse qui n’est pas celle qu’on attend. On attend la voix de l’autre et on entend la nôtre en retour. Pourquoi ? Parce que la vérité est au fond de nous…

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.