Sortie Rue du Havre

Havre-Caumartin.
Rue commerçante.
Théâtre.
Havre de paix.
Havre détruit et rebâti.

Par la fenêtre du wagon, j’aperçois la gare Saint-Lazare. Sortie rue du Havre, où m’attend Tex Havry. C’est comme cela que je surnomme mon chéri. Il me laisse dire.
Ça y est ! Je le vois, avec sa cravate. LA cravate que je lui ai offerte, avec Droopy qui affiche sa mine défaite. Que ne fait-il pas pour me plaire ! Il me dit jolie, m’appelle Marilyn, au lit. Ses yeux roulent et font des étincelles lorsqu’il m’aperçoit.
Il m’étreint fougueusement.
– Doucement, Tex ! je murmure à son oreille. On nous regarde !
– Je m’en fous, je me sens chaud comme une bouilloire !
– A propos de bouilloire, ne veux-tu pas du thé ? Cela te détendra, mon loup !
Je le prends par la main, lui propose de revenir dans le salon de thé où nous nous étions embrassés la première fois. Zut, il est fermé !
Je cherche une alternative. Une enseigne lumineuse « A la Goélette ». Soit ! Nous entrons. Un serveur crispé s’approche.
– Cha(t) sera pour quoi ?
Je réponds :
– Ch’est pour boire du thé. Vous en avez ?
– ‘Chais pas ! Che fais foir le patron !

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.