Nécessit(h)é

Je bois bien trop de thé. J’essaye pourtant de restreindre ma consommation. Passer du thé noir au thé vert pour trembler moins. Passer du thé vert à la tisane pour trembler encore moins. Je ne peux juste pas me passer de ce breuvage chaud. C’est vrai finalement, il ne me reste que celui-là. Intolérante au lactose. Au-revoir le chocolat chaud. Intolérante au goût du café. Au-revoir à toi aussi. Il ne restait que le thé ou la tisane pour pouvoir se réchauffer. Sentir que la chaleur de la tasse fumante nous réchauffe jusqu’au coeur. Alors, je continue à boire trop de thé. Tant pis pour les tremblements. Depuis le temps, on se connait bien eux et moi. Le thé est plus important que leur présence. Parce que dans une tasse de thé, il y a tout. La chaleur, le sourire, la joie, l’amour. Il y a une tasse de thé pour chaque instant. Pour travailler. Pour se détendre. Pour oublier. Pour se réchauffer. Pour rire. Pour pleurer. Pour discuter. Pour se taire. Pour vivre tout simplement. Finalement, je crois que je ne bois pas assez de thé.

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.