Ecriture

A quoi tient le fait d’écrire. Au verbe, à la typographie, au caractère des mots. D’où vient cette envie ? Regarder passer les nuages et y voir des personnages. Du sourire d’une personne qui nous donne envie d’imaginer sa vie et ce qui lui éclaire ainsi le visage. Une balade à vélo sous un beau soleil qui brille. Les paysages traversés nous inspirent-ils pour découvrir ce qui les a construits au fil des années ? Les choses de la vie qui nous pèsent nous donnent elles le besoin de nous en libérer par les mots. Le geste et le bruit du stylo qui court sur le papier. La géométrie des lettres et leur harmonie les unes par rapport aux autres. Pour certains, le clavier remplira cette fonction. Le livre peut être à l’origine de cette envie, de ce besoin de coucher des mots sur du papier. Retrouver la maîtrise de la langue des grands auteurs. Tourner autour du « je », sans forcément l’utiliser. En sur-ajouter par rapport à une réalité. Dépasser la surface des choses. Ne plus être inquiet de la vie. S’élever du rez-de-chaussée. Se découvrir et découvrir les autres. Partager, pas forcément la réalité, mais le vécu.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.