Le cirque

Ca y est le cirque arrive ! Une voiture passe en fanfare dans les rues du village pour l’annoncer. Enfin, il se passe quelque chose. C’est le seul spectacle ici et ce n’est qu’une fois par an. Les enfants courent derrière la voiture comme ils courraient pour voir le Père Noël. J’emmène les enfants où les artistes ont établi leur campement. Le chapiteau est presque entièrement monté. Les camions avec les animaux sont garés tout autour. Les enfants ont les yeux brillants comme des étoiles. Je me revois, enfant, lorsque mes grands-parents m’emmenaient au cirque. Les couleurs des costumes, l’odeur des animaux, la peur lorsque les trapézistes se lançaient dans le vide, le rire qui m’étranglait lorsque les clowns interprétaient leur numéro, la souplesse des contorsionnistes. Toutes ces couleurs qui m’éblouissaient et me remplissaient la tête de rêves pour de nombreuses nuits. Cette vie de nomade me faisait rêver. Je revis aujourd’hui ces spectacles à travers les yeux de mes enfants. Sur leur visage je lis tour à tour diverses émotions, la peur, la joie, l’envie, l’étonnement. Ils sont captivés, subjugués. Je sais que pour eux aussi, ces images vont tourner longtemps dans leurs rêves.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.