Le gendarme

« Tirez sur cette crapule » vociféra le capitaine de gendarmerie qui venait d’apercevoir sur le rivage de la Sioule l’homme traqué prendre la poudre d’escampette. Le capitaine montra du doigt la direction à ses hommes qui quadrillaient la zone depuis maintenant plus de trente six heures. Tout s’accéléra, les chiens furent lâchés à la poursuite du gaillard qui semblait boitiller de la jambe droite. « Il n’est pas né l’homme qui m’abusera, je ne suis pas un lapin de six semaines ! Son affaire est faite et j’aurai le plaisir de l’épingler à mon tableau de chasse ! » Un coup de feu retentit. Un second suivit. Un bruit mat. Un petit homme vacillant. Un goût métallique dans la bouche. Une chair qui se déchire.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.