Réponse à une demande de bus à l’heure: cadavre exquis

Chère madame Michu,

Lisant à ma grand-mère bien aimée Vermeil magazine, je suis tombé sur votre touchante annonce. Comme vous vous en doutez je ne suis pas un bus. Je pourrais en être son chauffeur, ma grand-mère me disant souvent que j’en ai la carrure, à moins que cela ne soit celle d’un routier, j’ai oublié.

Je suis dog-sitter en recherche d’emploi. Rien à voir avec votre demande, néanmoins, au cas où vous n’auriez pas de petit chien à couette, sachez que je peux facilement me reconvertir.

Etant honnête, je ne peux pas courir derrière un bus pour vous permettre de vous y réfugier (ma carrure ne favorise pas de longues foulées) ni même pousser cet engin de force pour qu’il vous arrive dans les temps (je suis fort mais tout de même loin de superman).

Ce que je vous propose, c’est de vous accompagner pas à pas, sur le bitume mouillé ou sur les feuilles humides de chemins forestiers pour une vie sous la pluie. Laissez-moi être votre porteur de parapluie, je vous garantie un abris sec et à bas prix!

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.