Histoire courte – Hubert Monfaro, kiosquier

[Hubert est dans son kiosque, un client arrive]

– Bonjour, Lui, s’te plaît.

– Qui ça ?

Lui. Schnell ! Y’a mon pote qui poireaute.

– Je regrette, jeune homme. Je ne vends pas la presse teutonne.

– Teu quoi ? Putain, dépêche ! Raconte pas que tu fais plus dans les nibards ! File-moi Lui !

– Ecoutez-moi, jeune homme. E-cou-tez-moi ! Premièrement, vous allez retirer votre casque de motard. Deux, vous allez lâcher l’oreillette qui relie votre camarade à votre moitié d’encéphale. Troisièmement, vous allez clairement formuler votre requête. Quatrièmement, avez-vous bien compris ?

– Quoi, quoi, quoi, quoi, quoi… Qu’est-ce que tu m’jactes ? Ducon, c’est toi qui vas ouvrir les esgourdes. Première, deuxième… arrête de jouer à des chiffres et des lettres avec moi. C’est pour les vioques et j’suis trop jeune. Et… tertiaire… donne-moi une revue avec du cul.

– Eh bien voilà ! Quand vous voulez, vous savez-vous exprimer ! Je vous propose le magazine GQ. Avec du Q, hein ! Mais… hem, cela risque d’être un peu complexe. Sinon, suivant votre niveau, le journal de Mickey pourrait vous convenir.

– Ah ben tu vois qu’on s’comprend ! Banco pour le journal de Ma Queue !

 

Ce contenu a été publié dans Hors ateliers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.