Le Montespan, de Jean Teulé

Paru chez Julliard en 2008, ce livre vous plonge dans le 17e siècle, autour du Roi Soleil. Apparemment bien documenté, cet ouvrage a reçu le grand prix Palatine du Roman historique l’année de son édition. Mais ce n’est pas cet argument qui m’a fait découvrir l’histoire d’un homme, époux de la célèbre Françoise Athénaïs de Rochechouart de Montemart (à vous souhaits), marquise de Montespan. Alors que sa femme devient plus proche du Roi, LE Montespan affiche une résignation remarquable. Un cocu presque content. Françoise lui avoue l’amour du Roi, Louis-Henri n’y voit nulle offense : « L’amour du roi n’est pas une injure. » (p. 101). Il acceptera même que le ventre de la marquise ait été fécondé par cet Autre. Cette dernière s’en était plainte : « Louis-Henri, je t’avais dit de ne pas me laisser près du roi » (p. 116).

J’ai aimé le style enlevé, pour un récit inattendu des histoires de cœur de la Cour de France.

A propos Emmanuelle P

C'est un peu par hasard que j'ai découvert le plaisir d'imaginer des histoires. D-Ecrire des vies. Et j'ai trouvé avec Cécile et Philippe, et tous les participants, de quoi cultiver l'enchantement. Merci à tous.
Ce contenu a été publié dans Livres aimés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.