Ecrire sous le tilleul quand il pleut

Elle n’a jamais aimé les réunions de famille. Sa mère la tanne toujours pour qu’elle vienne. Elle n’en n’a pas envie. Elle devrait répondre aux questions sur sa vie. Elle n’a rien à raconter. Elle ce qui l’intéresse c’est d’écrire. Et justement elle s’est trouvée un tilleul avec une table blanche et une chaise blanche juste en-dessous. Elle attend que la pluie cesse pour y venir écrire. Et la pluie dure et les fêtes de famille se poursuivent et elle continue à dire non. Son seul regret c’est de ne pas profiter d’une flûte de champagne. Alors elle s’est achetée une bouteille de champagne qu’elle amènera sous le tilleul. Parce qu’il va bien s’arrêter de pleuvoir. Quand elle était petite elle ne comprenait pas pourquoi elle ne pouvait pas conjuguer le verbe pleuvoir à tous les pronoms de conjugaison. Je pleux, tu pleux, il pleut, nous pleuvons, vous pleuvez, ils pleuvent. Nous pleuvons tant et tant que les nuages finissent par se lasser. En attendant d’aller sous le tilleul qu’il s’arrête de pleuvoir elle écrit sur son bureau. Elle a ouvert la bouteille de champagne. Juste une flûte comme ça pour y planter sa plume. Les bulles l’emmènent loin des lignes. Elle regarde le ciel et s’aperçoit que tu ne pleux plus. Vite elle rassemble ses affaires dans un panier rond: cahier, crayon, bouteille de champagne ouverte, flûte de champagne.
C’est mouillé mais c’est bien. La table blanche porte en son sein une flaque d’eau où se reflète le tilleul muet. Elle n’a pas pensé à prendre un chiffon. Elle renverse l’eau qui tombe. Mille gouttes s’égoutent. Elle prend le bas de sa robe et essuie la table et la chaise. Je pleux sous le tilleul alors que le soleil s’est remis à briller. Les pieds dans une flaque d’eau elle écrit. Tout s’écrit en elle. Le vent coquin se plaît à agiter les feuilles du tilleul. Les gouttes de pluie qui tombent sur son cahier tâchent son écriture et libère l’encre.

Ce contenu a été publié dans Atelier d'été. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Ecrire sous le tilleul quand il pleut

  1. Emmanuelle P dit :

    Voilà un texte qui me pleut… me plaît beaucoup. Fluide et fin comme des bulles de champagne.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.