Carrelage froid

Ses maxillaires explosent sous l’impact d’un poing dur et sombre comme du titane. Un mauvais coup de pied l’estomaque et lui fait poser un genou à terre. Albéric ne voit pas comment sauver sa peau. Détourner le blé de l’organisation et contrarier Eric le Nerveux, une belle idée sur le papier, une exécution technique mal gaulée ! La barre a mine ne tarde pas à s’abattre sur son dos comme une mauvaise pluie d’hiver, lui brisant quelques côtes premières. Il gît à présent sur le sol carrelé et froid de ce relais miteux. Cette vie de misère et de nécessité s’achève aujourd’hui. Les odeurs huileuses de la cuisine qui jouxte le local lui donnent la nausée. Le vent se lève. Il aperçoit, la joue collée contre les carreaux, le corbeau noir de son enfance. Détonation, battement de cœur, chaleur.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.