Les Vikings, le téléphone et moi

Au temps des Vikings, il n’y avait pas de téléphone, et c’était mieux comme ça, non ? Moi, j’ai un talent fou pour me fâcher au téléphone. « Souvent pour des conneries », clamaient en chœur mon père et ma mère.

 

Hier, je suis allée rendre visite à ma sœur. J’ai cru voir qu’elle était, encore une fois, chagrinée. Pourtant, je m’étais juré de ne rien dire. Je suis repartie, la laissant seule avec son vrac à l’âme.

Prise de remords, je l’ai appelée ce matin pour lui demander si elle voulait me parler. Elle m’a raconté son rêve.

– J’étais revêtue d’une robe blanche, immaculée ; je marchais sur un sentier bordé de fleurs parfumées. Au bout du chemin se trouvait ma vie ; un champ de ruines carbonisées, d’échecs sentimentaux, de déchéance de maternité. C’est alors que m’est apparu le Saint-Esprit.

– Ah ! OK, OK, ai-je répondu.

Cette révélation m’a inquiété au point de téléphoner au médecin de la famille, notre frère.

– De nouveau, elle a cru voir le Saint-Esprit, ai-je expliqué. La dernière fois, tu ne m’as pas écoutée comme tu écoutes Johnny Hallyday. D’ailleurs, n’est-ce pas lui qui allume le feu en fond sonore ? Allô , Tu m’entends ? Je compte maintenant sur toi. Dans pareil cas, un médecin normal prescrit des calmants, n’est-ce pas ?

– Tu y vas fort, a-t-il répliqué. C’est votre histoire de frangines, ajouta-t-il. Pas la peine d’en faire une montagne.

– Non, j’exagère pas, j’ai gueulé. Ta sœur, enfin, notre sœur est folle. F.O.L.L.E. Elle s’enferme dans ses délires. Elle chante à tue-tête son bonheur d’avoir les pieds dans l’eau fraîche lorsqu’elle patauge dans les flaques, en maillot de bain et charlotte sur la tête. Non mais, tu imagines ? Pff, suis-je bête, tu ne la vois jamais. Et pour finir, elle me hurle à l’interphone de ne pas remettre les pieds à la maison de papa et maman. Tu te rends compte ? Alors, on fait quoi ?

Mon frère a laissé échappé un soupir et conclu : « Au temps des Vikings, on l’aurait trépanée ».

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.