Tenue correcte exigée

Il était engoncé dans son costume trois pièces et son nœud pap. Il était habitué au jeans-basket avec T-shirt plus ou moins déformé par les lavages. Il était enfoncé dans un fauteuil rouge, repliant ses jambes comme il le pouvait. Il plantait, malgré lui, ses genoux sur la petite plaque ovale où était indiqué M23.
Il s’était mis la rate au court bouillon pour être élégant ce soir. La sonnette retentit enfin, longue et stridente puis des coups de bâtons sur le plancher. Le rideau rouge en velours lourd se lève enfin.
Le maître de cérémonie s’avance lentement. Il avait étudié sa démarche officielle face au miroir qu’il avait placé au bout du couloir. Un petit signe de la main, un sourire à peine perceptible pour signifier au public qu’il va prendre la parole. Des gestes précis pour dire « merci » mais aussi « taisez-vous » ou plutôt « vos gueules » s’il avait été habillé autrement.
« Mesdames et Messieurs, bonsoir, bienvenue à la première cérémonie que je présente ». Rires forcés de la salle. « Cérémonie consacrée à… ». Il cherche sur ses fiches. Blanc. Malgré toutes les répétitions, rien ne lui vient. Le blanc complet dans son costard noir. Rien sur les fiches non plus. « Miséricorde » pensa-t-il ou plutôt « putain de merde ! ».
Une voix-off, féminine, genre voix de la SNCF, intervient en dolby surround : « Nous interrompons momentanément cette cérémonie qui n’était pas prévue dans la programmation du théâtre ». Le rideau tombe sur le maître de cérémonie.
Le spectateur assis derrière le siège M23 se lève enfin, détend ses jambes engourdies. Il était venu chercher un prix, enfin s’il l’avait remporté. Mais non, il ne saura pas ce soir si ce prix était mérité ou non. Après cette cérémonie erratique, il pouvait rentrer chez lui, virer son costume trois pièces et remettre ses baskets. Le soleil se couche. La dernière éclaircie se pose sur son visage. Pour lui, le meilleur prix à gagner.

Ce contenu a été publié dans Atelier d'été. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.