Haïkus d’automne

Une seule jonquille,

On dit suisen je crois,

ça n’existe pas.

 

Jongleur d’aujourd’hui,

en éveil jour et nuit

assaisonne sa vie.

Ici c’est si grand,

Pour tout voir il faut courir

Dans l’odeur d’automne.

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Atelier Ecriture-Collage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.