Haïkus de hasard

Jongleur d’aujourd’hui

Pour tout voir, il faut courir

Allégé, serein.

 

Tendre animal

Marche rapidement,

Tombent les jouets.

 

Et quand le jour tombe,

Dans la caverne le vent

Apparaît vite.

 

Une seule jonquille,

La terre roussie par le vent,

Un jouet pour la joie.

Ce contenu a été publié dans Atelier Ecriture-Collage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.