Piste de rêves

Sur la piste des rêves, sur la piste des mots, les idées se rejoignent. Le ciel est inspirant comme le soleil et la nuit. Tout n’est que recommencement. Les rêves nous habitent et la réalité nous surprend. J’imagine volontiers les mots qui parsèment mon chemin, ma vie, mon chemin de vie. Ils se bousculent dans ma tête au gré de mes rencontres et de mon vécu. Le ciel est inspirant selon le moment de la journée ou de la nuit. Les aurores boréales freinent l’arrivée de la lune. La pluie masque le soleil. Notre vie dépend de ces éléments comme la nature a souvent besoin d’eau. La chaleur du soleil ne cache pas toujours le froid de notre coeur. Les âmes peuvent être grises ou noires malgré les rayons qui transpercent les nuages. « Plus je m’approche et plus je sens la détresse » dit le poète en mal d’inspiration. Inspiration, aspirations, qui détermine quoi ? Les aborigènes parcouraient l’Australie en marchant et en chantant. Les mots créaient les choses et marquaient les lieux. L’inverse est-il possible ? Les choses et les lieux peuvent-ils nous faire inventer des mots ? J’arrive maintenant à l’endroit où la piste rejoint le ciel, allant s’amenuisant jusqu’à devenir invisible. Il est temps de rentrer.

Ce contenu a été publié dans Atelier Ecriture-Collage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.