Ego

A en croire les rumeurs, je ne suis plus écouté.

Pour maudire les menteurs, je ne peux que crier.

« Allons faire mijoter ces voleurs ! Devant ma volonté ils ne pourront que plier ! »

Je jure devant mes détracteurs que jamais plus je ne serai arrosé.

Tous les verbes sont bons pour montrer sa colère

Mais il est de meilleur ton de maîtriser ses vers.

Absurde me direz-vous ? Je n’en suis plus qu’heureux.

Les temps sont durs, plutôt sans goûts. Je prépare ma prochaine vie dans mon pieu.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.