Le bouton « culpabilité »

Rouge pivoine.

Mille excuses embarrassées.

Mauvais choix des mots.

Mots marmonnés mais entendus.

Le choix de les dire envoler.

Tous ces mots volés à même la bouche.

Répétés et amplifiés.

Déformés et cabossés.

Pour arriver jusqu’aux oreilles de ceux qui ne doivent pas entendre.

Relations délitées pour avoir oublié.

Oublier de tourner 7 fois sa langue.

Accepter la responsabilité.

De s’être soi-même tiré une balle dans le pied.

Culpabilité d’avoir blessé.

Colère envers cette bouche qui ne sait se taire.

Epaules affaissées et regard fuyant.

Excuses à nouveau soufflées au vent.

A peine audibles.

Retraite dans les coins sombres.

Ceux qui cultivent la peur, l’abandon et la culpabilité.

S’enfoncer bien plus que nécessaire.

Les idées noires tenaces.

Jusqu’à ce qu’une main ou un sourire passe.

Un « Ce n’est pas grave ».

Qui ramène la lumière.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.