Rêver loin

L’enfant rêvait la route de sa vie.

 

Il se voulait danseur étoile, puis pompier, et enfin vétérinaire.

Ne pas rester à la même place.

Ne pas rester dans le même bureau.

Ne pas se tuer comme son grand-père qui avait gaspillé ses poumons dans la mine.

Le père, lui, rêvait, de brillantes études, de hautes fonctions, d’ascension sociale et de fierté.

La mère, elle, rêvait d’un beau pariage, d’une belle-fille sage, et de plein d’enfants dans le ménage.

 

Comment arriver à vivre ses rêves ?

 

Sur le bord de la route, les peluches rêvaient de l’enfant, de sa future vie trépidante. Vivre autrement que sous cette enveloppe de poils synthétiques, était-ce possible ?

Dans les rêves du père, un enfant le regardait :

– Toi, tu as choisi de faire du pain, pourquoi n’irais-je pas ce qui me porte et m’emporte au firmament du bonheur ?

Et le père chassait l’enfant du songe comme les guêpes autour d’une tartine de miel.

– Non, mon fils sera un excellent élève, et toute la rue se prosternera devant moi.

La mère, réveillée par le sommeil agité de son conjoint, murmurait :

– Rendors-toi, laisse-le vivre, il n’a que 8 ans.

Alors le père reprenait la couverture, se tournait sur son côté droit, le dos vers sa femme, et repartait dans son rêve.

Son fils serait premier ministre, président de la République, et toute la rue viendrait le féliciter de cette carrière exceptionnelle.

Le père n’avait jamais, non jamais, envisagé que l’enfant embrassât une autre voie que celle des meilleures écoles. Non, ce n’était pas possible.

Pourtant, le petit garçon avait fait un choix bizarre, en demandant une paire de collants à Noël. Ses copains le surnommaient Billy Eliott. Ça, le grand-père ne l’aurait pas supporté.

La mère avait beau répéter que la vie de l’enfant ne tournait pas dans un mauvais sens, le père, surveillait, et se réveillait toutes les nuits.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.