Un éléphant pas comme les autres

Sous le cerisier, Laure récitait l’alphabet à son amie Céleste, au genou écorché.

Mais la fillette l’écoutait à peine, tant elle était concentrée sur les gouttes de sang qui avaient perlé sur ses socquettes blanches ; Maman allait sans doute la gronder.

 

Le matin, les 2 enfants étaient allées au zoo avec Mémé Rose, la grand-mère de Laure. Là-bas, elles avaient vu un éléphant. Mais pas un pachyderme comme les autres. C’était un éléphant à la barbe naissante. Son enclos attirait bien des curieux et des théoriciens en tout genre !

A cause de l’eau polluée aux hormones, la pilosité des animaux avait augmenté, témoignait le vétérinaire en chef devant les micros de BFM TV.

Toutefois, cette attraction comblait les casses du parc, et son directeur se sentait tout en joie.

 

Céleste avait cru à une farce. C’était le mois d’avril, et les poissons du premier jour pouvaient jouer les prolongations.

Non, avaient juré Laure et Mémé Rose, ce n’est pas une blague ; l’éléphant Tonio était né barbu, comme des enfants naissent chevelus ou avec une dent.

Céleste demeurait fermement convaincue que tout cela était im-po-ssi-ble. Elle prit son courage à deux mains et se décida à vérifier par elle-même la qualité du duvet pachydermique.

Tandis que Laure et sa grand-mère choisissaient le parfum des glaces à déguster, elle se faufila sous le grillage de l’enclos. Elle accrocha son genou droit sur un caillou. Aïe ! Se rappelant combien son père était fier d’elle si elle ne pleurait pas à la moindre éraflure, elle accueillit en elle la douleur sans broncher. Les larmes ne sortiraient pas !

 

Elle se trouva donc derrière Tonio, tout occupé à mâcher des feuilles de bananier. Lentement, il ramassait avec sa trompe les feuilles, les portait dans sa gueule et mastiquait soigneusement.

Un petit homme à la barbe soignée attendait sur une chaise, une mallette à ses côtés. Il prenait Tonio en photo. Sous tous les angles.

Un moment, l’éléphant se lassa des feuilles de bananier. Il regarda fixement le petit homme.

Ça y est, tu es prêt ? marmonna le barbier. Andiamo pour la coupe de Monsieur Tonio !

A propos Emmanuelle P

C'est un peu par hasard que j'ai découvert le plaisir d'imaginer des histoires. D-Ecrire des vies. Et j'ai trouvé avec Cécile et Philippe, et tous les participants, de quoi cultiver l'enchantement. Merci à tous.
Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.