Avril au bord du Nil

Viens, asseyons-nous ici au bord du Nil
Laissons glisser nos âmes au travers de nos cils
Le fleuve les emporte tout au long de son fil
Dans les ajoncs dorés un subtil babil
Un panier qui dérive dans le soleil d’avril
La jeune reine nubile se faufile gracile
Et s’en empare facile
Et l’enfant lui sourit docile
Bonheur sur les rives du Nil

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.