là- bas, hourra !

Pointe- à-Pitre pour faire le pitre ?
voyage , voyage … Qui a chanté cette chanson plate et bébête ?
Je ne sais plus …
Je suis dans l’ avion loin déjà de la grisaille sale et moutonnante de Paris.
Bê, bê, bê la grisaille !
Je sens le sable blanc qui brûle la plante de mes pieds, oyè, oyè…
Je ferme les yeux , chat ronronnant.
Pointe-à-Pitre me chauffe,
Pointe-à-Pitre me grise,
Pointe-à-Pitre sans Brad PITT.
Pas grave, pas si beau que ça Brad!
Escalader les rochers , oui et oui , youpi !
Jeunesse éternelle , escalader jusqu’ au ciel éclatant de bleu indigo pétant !
BREL me tient la main , hum, c’est bien.
Voyager d’ile en ile, c’ est mieux qu’être à Vesoul!
Suis- je une insulaire? C’ est mieux qu’ être lunaire.
Pas de feu de bois mais des feux de joie, hourra.

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.