La lettre

Ma chérie,

Tu as 6 ans, ma puce, je mets de côté cette lettre pour toi, pour plus tard.

Je ne sais pas si quand tu seras une jeune femme tu auras envie de me lire, je pense que oui.

Tu sais, je me sens si vivante mais un peu démodée ma chérie !

Ta grand-mère parfois a une impression étrange : Mamie Corinne comme tu dis ne comprend plus bien le langage des autres .

Je pense que mes parents et mes grands-parents étaient aussi un peu perdus.

Tu sais, Mathilde, je rythme avec Papy Malcolm mon temps comme je le veux mais à contrario, je vois partout des silhouettes qui courent comme des fourmis, qui réseautent qui téléphonent, qui froncent le sourcil dans la rue, dans le métro, l’air sérieux et rêveur.

Es tu devenue comme ça ma grande?

J’imagine que tu as rencontré ton amoureux.

L’as tu déniché au marché « adopte un mec ? » l’appli la plus adoptée par les femmes comme le dit la pub sur les arrêts de bus.

As tu ta start up?

Ou es tu complètement quelqu’ un d’ autre ?

J’aimerais tant savoir ce que sera ton devenir à ton frère et à toi .

Plein bisous

Mamie Corinne

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.