Et Rick Javik

Tu m’as promis une surprise.

Tu m’as offert 2 valises ; l’une pour la mer, l’autre pour la terre.

Tu m’as promis que tu savais écouter mes désirs.

Tu m’as offert le droit de compléter mon bagage, en fonction de la destination de mes rêves.

Et j’ai songé au verre de Perrier citron, allongée sur le transat sous un palmier.

J’ai imaginé les après-midis à vélo le long de la plage aux Antilles.

J’ai ajouté mon maillot.

Enfin, j’ai barré du mot « Vacances » les 4 semaines de décembre sur mon agenda.

J’étais sûre que ta mère viendrait garder le chat.

Au fur et à mesure que je faisais ma valise, je t’ai vu blêmir.

Tu m’avais promis une surprise, mais nos nuits sont devenues aussi froides que la banquise.

Tes baisers ont fait place à des effleurements de glaçon.

Tu quittes la maison en coup de blizzard.

Tu ne veux plus voir personne, tu deviens un ours dans son igloo.

Je n’ose pas te demander qui est le Rick Javik dont tu me parles en boucle.

Le catalogue d’Island Tour traîne dans l’entrée. A l’intérieur, une enveloppe. Un billet pour un aller-simple à ton nom.

Ce contenu a été publié dans Atelier d'été. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.