Esprit de Noël

C’est bientôt Noël. Il faut un beau sapin vert, des guirlandes, des boules, des lumières, des sucres d’orge, des babioles qui clignotent dedans, dehors. Montrer à tous qu’on est dans l’esprit de Noël.
C’est quoi au juste l’esprit de Noël quand on ne croit plus au Père Noël ? Quand la télé nous soule avec des téléfilms sur la magie de Noël ? Ça fait des siècles et des siècles qu’on nous bassine avec l’idée que tout s’arrange à Noël.
On n’a plus de problème d’argent. Quoi qu’avec le fric claqué pour la déco, pour les cadeaux mais aussi pour la bouffe, il ne vaut mieux pas voir l’état de son compte en banque à la fin du mois !
On n’a plus de problème de famille non plus, vu qu’on se revoit tous le soir du réveillon. Tout le monde bouffe. Tout le monde picole. Tout le monde oublie les rancunes accumulées dans l’année. Enfin, normalement. Si l’esprit de Noël est bien là !
On n’a plus de problème de boulot, non plus. Forcément, on est en vacances, on déconnecte, on décompresse et on se dit qu’une nouvelle année va commencer et que tout va changer, enfin changer.
On n’a plus de problème de cœur, non plus. On est célibataire, on ne l’est plus. Peu importe. On est dans l’esprit de Noël et notre vie, en général, ne peut que s’améliorer.
Ras-le-bol de cet esprit de Noël ! Ça fait des années qu’on croit à un miracle, que les lignes vont enfin bouger quelque part. Rien.
Cette année, pas de joli sapin vert tout dodu, tout feuillu. Non. Cette année, un cactus tout hérissé de piquants fera l’affaire, un cactus de Noël ! Ce sera parfait. On se piquera pour récupérer les cadeaux bidons. On pourra ne pas faire semblant d’apprécier le cadeau qui ne nous correspond pas. A quel moment on a pu dire ou faire comprendre qu’on voulait une poêle à frire comme cadeau ?
C’est sûrement un cadeau acheté lors du Black Friday. Même pas d’effort pour trouver quelque chose qui pourrait faire plaisir. Un stylo ? Un cahier ? pour y déverser tous nos mots, tous nos maux, ceux que vous ne voulez jamais entendre, ceux que vous ne voulez jamais comprendre.
On vous la foutra à la gueule la poêle à frire, vous aller voir ! Oui, on a un caractère de cochon. On a tous un caractère de cochon quand on est agacés, quand on est en colère, quand rien ne va. Et l’esprit de Noël n’est qu’une vaste fumisterie. Pourquoi devrait-on faire semblant ?
Alors oui, on peut, si on veut, avoir un cactus de Noël pour changer, pour marquer notre indignation, pour ne pas entrer dans l’hypocrisie générale de gens qui ne s’aiment qu’une fois l’an.
Et puis, peut-être qu’en étant vraiment soi, sans chichis, sans faux sourires, quelque chose de bien arrivera vraiment. Malgré notre caractère à la con.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.