Initiales A.Z.

Le pinceau a souligné de rouge ses lèvres fines et régulières.

La brosse a tiré vers l’arrière ses cheveux qu’elle a noués au-dessus de sa nuque.

Le fard a légèrement ombré ses paupières.

Elle vérifie son maquillage dans le miroir de poche gravé des initiales de sa grand-père.

A.Z.

Anna Zvereva. C’est aussi son nom.

 

Comme tous les autres jours, Anna va convoyer le courrier auprès du directeur de l’agence artistique. Des photos, des C.V., des scénarios remplissent des enveloppes dont l’épaisseur peut atteindre plusieurs centimètres.

Anna rêve des feux de la rampe qui illumineraient son talent.

Quand elle a annoncé à sa grand-mère qu’elle travaillait dans une agence artistique, la vieille dame a pensé que son unique petite-fille allait brûler les planches et monter en haut des affiches. Anna, de peur de la décevoir, ne lui a pas avoué qu’elle se dévouait à la distribution des plis et paquets.

Elle porte dans ses bras l’espoir d’auteurs et de comédiens. Elle est passeuse de rêves.

– Anna ? Anna ! Tu es là ?

Elle quitte sa torpeur éphémère et fait face à son patron.

– Anna, je vais te demander un service. Un de mes comédiens va candidater pour le rôle de Saint-Ex dans le prochain Tavernier. Pour qu’il rentre dans la peau du personnage, je tiens à ce qu’il se présente coiffé comme le héros du film. Tu peux me trouver un bonnet d’aviateur ? Tu sais, en cuir… celui qui s’attache sous le menton. Tu es gentille, tu pars de suite. Il me le faut pour 14h. Tu t’occuperas du courrier plus tard, cela ne presse pas. La femme de ménage n’est pas encore passée, et la poubelle est pleine. Je ne pourrai pas jeter les synopsis des navets que l’on me propose. Tu vois ce que je veux dire… du genre roman à l’eau de rose pour cœurs d’artichauts.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.