Pour un massage

Alors que je devais travailler par ce temps d’orage, je divaguais en songeant à un massage.

Les mâchoires du froid avaient desserré leur étreinte. J’avais remisé mes pulls irlandais au fin fond de mon armoire. Loin de ma vue.

A la neige avait succédé la pluie.

Après l’agression du gel renaissait un besoin de douceur.

Besoin de ses mains sur mon corps.

Besoin de ses caresses, de ses effleurements.

Besoin de cette chaleur enveloppante.

Oui… mais où ?

Oui… mais qui ?

Je passais devant les salons esthétiques. Massage thaïlandais, massage californien, massage aux pierres chaudes, massage suédois… Je me perdais dans ces listes aussi longues que le menu d’un restaurant chinois.

Devant chaque vitrine, un questionnement : entrer, ou pas ?

Je me mis en planque dans ma voiture. J’attendais le client ravi qui sortirait de l’enseigne.

Je guettais l’homme ou la femme, les sourcils froncés, mécontent de la prestation.

Je ne vis personne entrer ni sortir.

Je me garai plus loin. Bouddha m’inviter à rentrer quérir la sérénité, tandis que la pluie redoublait d’intensité.

– Que voulez-vous essayer ? demanda une jeune femme à l’accueil. Massage des pieds ? Massage des mains ? Massage du cuir chevelu ? Massage du dos , Massage des jambes ? Massage du ventre ?

Aïe, aïe, aïe ! Voici que l’on massait à la découpe. J’étais devenue l’incarnation d’un tas de viande bardé de pointillés, comme chez le boucher. Avec la baguette, je désignais le morceau à traiter. Visiblement, le massage global n’avait plus la cote.

– Je peux combiner ? Demandai-je timidement.

– Et les pieds, et les pieds, et la tête, et la tête, alouette ! Ah, ah, ah ! Répliqua la jeune femme d’un ton blagueur. Vous pouvez, oui, mais il faudra payer et déterminer le temps du massage. A chaque durée correspond un tarif :

15 minutes, 20 euros.

30 minutes, 30 euros.

60 minutes, 600 euros.

– Mais… mais ce n’est pas logique ! Osai-je.

– C’est le coût de l’ennui, chère Madame. Vous croyez que c’est marrant de masser pendant 1 heure le cuir chevelu de Miss Pellicules ?

– Bon, allons-y pour un panaché ; si je vous demande 15 minutes de pieds, 15 minutes de visage, 30 minutes de dos, vous acceptez ? A combien ?

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.