Rendez-vous en absurdie

Pôle emploi. Lundi. 9h. J’ai rendez-vous avec ma conseillère.

Elle me jette un regard furtif au-dessus de ses lunettes. Elle replonge dans mon CV aussi long qu’un ticket de métro.

– Mouais, on n’est pas dans la m… Pardon, je disais qu’on n’est pas dans la maison, hein, il ne fait pas chaud dans les locaux, vous ne trouvez pas ? Bon, parlez-moi de vous ! Si je vous demande vos défauts, vous me répondez ?

– Je suis absurde.

La conseillère écrit.

– Je… suis… absurde. Bien. Ensuite ?

– Je suis plus maladroite que Gaston Lagaffe.

– … Gaston… Laga… Avec 2 f ou « ph » comme dans pharmacie ?

– 2 f.

– Merci. La-ga-ffe. Venons-en à vos qualités !

– …

– Pardon ?

– On m’a toujours dit que j’étais une bonne à rien !

– Ah oui ? Alors il va falloir apprendre à séduire votre interlocuteur en entretien. Par exemple, vous êtes à Hong-Kong, vous entrez dans un bureau au 30e étage, et vous dites « La beauté de la vue se pend à ton regard ».

– Je tutoie mon futur patron ?

– Vous lui parlez en anglais, tu ou vous, c’est pareil. Il ne s’en rendra même pas compte, le con !

– Mais avant de draguer, vous pensez que je peux postuler pour quoi ?

– Avec votre C.V., à part le trottoir… Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Comprenez « technicienne de surface ». Cela vous irait ? Avec un balai, comme ma sorcière bien aimée.

– Vous voulez dire déguisée ?

– Non, sauf si c’est chez Mickey ! Je rigole ! Vous m’avez crue ? Oh, pardon !

– C’est dans le public ou le privé ?

– Le public. Vous aurez un concours à préparer, avec des questions de secourisme.

– Et pourquoi ?

– Qu’est-ce que vous croyez ? Qu’on ne ramasse que des feuilles mortes ou des crottes de chien dans la rue ? Non, vous essuierez des larmes de joie, vous sonderez les torrents de la haine, vous ramasserez les déchets de la misère ! On se gamelle pas mal dans la rue, vous savez ? Tiens, j’ai les annales du dernier concours. Voyons ça… « Madame Dugenou s’écroule devant le BHV. Identifiez la cause de sa chute.

Réponse A : Un rat lui a fait un croc-en-jambe

Réponse B : Elle a aperçu Leornardo di Caprio en string

Réponse C : Erreur du cœur dû à une grave anesthésie ».

– Réponse C !

– Faux ! L’anesthésie du cœur est une grave erreur ! Re-ca-lée !

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.