Une bulle de savon

Suspendue en l’air une bulle de savon prend la lumière du soleil. L’air miroite de confettis multicolores. La fenêtre ouverte soulève légèrement les rideaux et dévoile le paysage. Un homme est assis pensif, un livre ouvert à côté de lui sur le lit tandis qu’une femme dénudée dort en lui tournant le dos. Sur le sol, un rectangle de lumière éclaire son visage noueux. Soudain un oiseau espiègle se penche sur le rebord de la fenêtre, bec pointu, œil vif, pattes grêles. Il observe la scène bien hardiment, dépose trois petites feuilles vertes de lierre sombre et s’envole. L’ange au sourire les lui avait confiées comme porte bonheur. Toujours joyeux, bien coiffé, les ailes lissées, il répand le bonheur autour de lui. Méditer voilà son métier. S’imprégner, s’immerger dans la couleur vermillon pour tout oublier. Se laver des pensées tristes et s’en trouver revigorer. Tant et si bien, qu’il pourrait danser, faire des claquettes même sous la plus violente pluie s’il le fallait. Dans un tourbillon d’énergie retrouvée, il renverse tables et chaises dans un joyeux désordre, un grand vent de liberté souffle autour de lui. Le calme revenu, la femme regarde par la fenêtre la mer plate, tranquille au loin. Des papillons volètent. En cœur leurs ailes poudrées, subtiles, battent. Leur mouvement gracieux et harmonieux tisse une étoffe fragile et changeante. Ils tournoient silencieusement au-dessus du bouquet de pâquerettes timidement dressées dans un charmant vase bleuté translucide. Il laisse voir une résille de fines tiges vert tendre aspirer l’eau. Au plafond la bulle s’accroche encore, ses reflets irisés dansent gaiement au plafond.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.