Chaque jour est un adieu, d’Alain Rémond

Dans ce récit court (126 pages), où aucune phrase n’est superflue,  Alain Rémond raconte une vie de famille. Sa famille, au sein d’une fratrie de 10 enfants. Une vie entre Normandie et Bretagne, avec ses bonheurs et ses peines. L’accent est mis sur les 25 premières années de la vie de l’auteur,  très denses en événements.  La nostalgie plane sur les mots. Les émotions de l’auteur ont atteint mon coeur.

Ce contenu a été publié dans Livres aimés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.