La péninsule aux 24 saisons de Mayumi Inaba

Merci Marie-jo de m’avoir fait découvrir le livre « La péninsule aux 24 saisons » de Mayumi Inaba ! Je le recommande à tous ceux qui aiment la nature, la lenteur, les petits riens de la vie quotidienne. Loin de Tokyo, dans un hameau en lisière de forêt, une femme sensible, attentive aux présences invisibles, observe et redécouvre le monde, les autres, elle-même…

Morceaux choisis :

  • ... Les azalées… leur couleur indécise comme le visage d’un enfant au réveil fait son apparition dans la forêt de l’été qui commence.
  • Qu’est-ce que tu regardes ? Je regarde les choses d’autrefois. Le pont de bois, la vieille jarre et les pots de terre… Même si elle ne pouvait plus traverser le pont Yukio, elle continuait à le toucher intérieurement… franchissait le pont dans son cœur, se rappelait la sensation des objets qu’elle avait caressés… Même des bribes de souvenirs, les morceaux d’un vase… sont imprégnés du temps, ils portent la marque des jours où ils étaient vivants car utilisés.
  • Même si je ne parlais à personne de la journée, la forêt et les champs retentissaient de chuchotements. Toute la vie de la nature parlait.

 

Ce contenu a été publié dans Livres aimés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.