Le flacon

– Crois-tu qu’il soit possible d’avoir un billet d’entrée pour les jeux de pouvoir ordinaires ? Elle a prononcé cette phrase dans un demi sommeil, juste avant que le réveil ne sonne. J’étais réveillé depuis un bon bout de temps et je m’amusais à dessiner des figures géométriques en faisant danser les chiffres lumineux du radio réveil avec mes yeux. Elle s’est levée pour aller aux toilettes et est revenue s’asseoir au bord du lit.

– J’ai beaucoup marché cette nuit, a-t-elle continué. J’ai visité les pyramides, j’ai pris l’avion aussi, c’était un A380 je crois, j’ai embrassé le pilote sur la bouche, il te ressemblait. J’ai changé de sexe, cela m’a paru vraiment bizarre ce machin qui pendait entre mes jambes. J’ai accouché de triplés, chacun était d’une couleur différente. J’ai failli avoir un accident de voiture mais le camion qui me fonçait dessus s’est transformé en brin d’herbe à la dernière seconde. Je crois me souvenir d’avoir remporté des élections dans un pays d’Amérique centrale, c’était gênant, je ne parlais pas la langue.

Je l’écoutais me raconter sa nuit, tout en regardant pensivement sur sa table de nuit le petit flacon que le naturopathe lui avait prescrit pour développer son imagination.

Ce contenu a été publié dans Atelier au Long cours. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.