Dernier recours

 

La forme se balance d’avant en arrière.

Suspendue comme par une tentacule,

Sa face est cachée par les feuilles

Son ombre gigantesque est imprimée sur le mur.

Deux heures qu’elle dévore tous les fruits du verger.

Cela lui donne-t-il de la force ?

Faut-il maintenant s’inquiéter de la suite que prendra l’aventure ?

Aucun plan en tête, pas d’arme sous la main…

Réfléchir. Trouver une solution.

Se méfier en tout cas.

Ses bruits de déglutition,

Une horreur totale.

Cramponné dans ses baskets,

Il vaudrait mieux courir.

Surtout ne pas pleurer,

ni se coucher et attendre.

Quelqu’un ouvre les volets :

Une aide tombée du ciel !

Ah non, il s’évanouit…

Tu m’étonnes ! Quelle vision !

Même les chiens se sont enfuis.

La fuite des cerveaux…

Je ne voyais pas ça si concrètement.

A-t-on idée de balancer le sien par la fenêtre ?

ça a des petites dents.

Quel âge a celui-là ?

A-t-il croisé Lovecraft ?

Allez ! Sus à l’ennemi !

J’lui balance une chaussette !

A propos Elise V

Auteur et artiste visuel née en 1990. Vit et travaille en région parisienne. Participe aux ateliers sous les toits depuis janvier 2018. Publications dans les revues An Amzer Poésie, Bloganozart, Fantasy Art & studies et dans les recueils collectifs A-Marée et Encuentro chez Bloganozart Editions. Parution en 2015 de Jacques Cauda, in Cauda venenum aux éditions Jacques Flament, biographie du peintre et écrivain Jacques Cauda, en co-écriture.
Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.