Et en plus, il pleut

Tu m’as donné des allumettes

Pour allumer le feu

J’ai craqué les allumettes

Mais je les ai cassées en deux

Et en plus, il pleut

J’ai essayé la gazoline

Pour te tuer à petit feu

Mais tu étais chez la voisine

Partir c’est mourir un peu

Et en plus, il pleut

Alors pour faire des étincelles

J’ai cherché l’amadou

Pour amadouer les yeux au ciel

Et la Madone et le bon Dieu

Et maintenant, il pleut

Il pleut sur Nantes, Madrid et Vienne

Sur mes joues il pleut à genoux

À genoux que l’amour nous vienne

Attention la foudre s’abat sur nous

Et toujours, il pleut

Quel temps de chien sur cette planète

Viens avec moi, moi qui suis fou

Jamais je n’ai eu tant mal à la tête

Pour être cachés, vivons heureux

Et tant pis s’il pleut

 

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.