La souris détective

Le cirque, avec son chapiteau rouge et blanc s’est installé dans le champ près de la rivière. Pour l’instant, le cirque se repose. Relâche après une tournée à travers toute la France. Dans leur cage les animaux somnolent.
Tous ? Non, pas tous. Un lion est inquiet, depuis plusieurs jours il entend des murmures venant du fond de sa litière sans pouvoir en déterminer l’origine. Il en parle à ses congénères sans succès, il n’y a que lui qui entend.
A bout de nerfs il fait appel à la souris qui sait tout. On l’appelle comme cela parce qu’elle est partout à la fois. Dans le cirque elle voit tout, écoute tout, sait tout.
Elle s’installe dans la cage du lion et commence son enquête. Après à peine deux jours elle a compris et démasqué les coupables. Dans le fond de la cage, cachée dans la litière : cinq puces. Cinq puces qui voudraient être à l’égal des animaux du cirque, avoir elles aussi un spectacle à présenter. Pour cela elles s’entrainent jour et nuit, améliorent et peaufinent leur numéro. Elles en sont certaines, un jour on les remarquera.
Lorsque les lions apprennent la nouvelle, c’est une explosion de rire. Il faut les voir se rouler par terre en se tapant sur le ventre. Quoi ? Ces parasites, faire un numéro, n’importe quoi !
Mais non, dit la souris qui sait tout, elles ont raison. Je connais un dresseur de puces, il s’appelle Mac Ronay. Il est époustouflant, c’est un magicien et j’ai appris qu’il vient demain nous visiter.
C’est une blague disent les lions .
Le lendemain, le directeur accompagné d’un homme en manteau de fourrure fait visiter le cirque. Ni une ni deux, les puces sautent dans la fourrure. Le plus important c’est d’être près de lui, pour les présentations on verra plus tard.
Notre lion fait la tête, il est furieux : ces importuns, devenir célèbres, j’y crois pas, je suis vert de rage !
Non dit la souris, tu es en colère, tu es rouge comme un piment d’Espelette !
Tais-toi la souris, dit le lion, ou bien je vais faire de toi mon dessert !
Même pas peur, dit la souris qui part en trottinant…

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.