Pinocchio

Il a encore menti. Je déteste le mensonge, et toi qu’en penses-tu ? Que dois-je faire ?

Ce ne sont que des mensonges bénins, des mensonges d’enfant, d’enfance. Moi lorsque j’étais enfant, je mentais à tout le monde et tout le temps. Je m’inventais une vie parallèle, je ne voulais pas que l’on sache ce que je pensais, ce que je faisais. Les adultes autour de moi me semblaient inquisiteurs et c’était une façon de me protéger.

Je vais te dire, mentir c’est complexe, c’est un art. Il ne faut pas se trahir. Ton récit doit être simple, limpide, élégant La difficulté est que tu dois te souvenir de tout. Tu t’inventes une autre ligne de vie. Oui c’est un art, une création. Il faut également une bonne dose de poésie. Surtout ne pas dire n’importe quoi du genre je n’aime pas la neige alors que fais de la luge depuis le matin avec les copains. Non, il faut faire rêver par ton récit.

Cela dure un temps. Après il faut grandir, assumer, se contenter de ce que l’on voit, de ce que l’on vit. Je crois que l’on a tous en nous un petit peu de Pinocchio.

Moi j’aime bien le mensonge.

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.