Retrouvailles sur un air de jazz

Son costume bien taillé lui allait à ravir,

Agité mais patient, elle allait surgir.

Sa beauté mainte fois rêvée éclatait en splendeur.

Il avait bien fait d’attendre jusqu’à cette précieuse heure.

Leurs destins d’avant-guerre étaient liés par des vœux.

Leur piété amoureuse survivrait-elle aux aveux ?

Des mains qui s’enlacent, un baiser échangé :

Il pouvait imaginer que le temps n’était jamais passé.

Il aurait vraiment voulu la faire danser

Et dans les soieries de sa robe la voir tournoyer.

Les yeux pétillants, elle prit place à table,

Le jazzman leur rappelant des souvenirs qui accablent.

Une seule jambe à la fois mais le cœur aux abois,

Il était tout à elle et il gardait la foi.

A propos Elise V

Auteur et artiste visuel née en 1990. Vit et travaille en région parisienne. Participe aux ateliers sous les toits depuis janvier 2018. Publications dans les revues An Amzer Poésie, Bloganozart, Fantasy Art & studies et dans les recueils collectifs A-Marée et Encuentro chez Bloganozart Editions. Parution en 2015 de Jacques Cauda, in Cauda venenum aux éditions Jacques Flament, biographie du peintre et écrivain Jacques Cauda, en co-écriture.
Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.