Le pavot

Éclat rouge, le pavot se dresse, ses pétales souples flamboyants flottent autour de sa tige courbée. Le regard étonné du jeune homme se pose sur cette étrange beauté. Rêve ou réalité, ses pensées errent. L’air est empli de parfums capiteux, des insectes aux ailes multicolores voltigent. La vie vibre au-dessus de sa tête. Tapie dans le noir, la femme sphinx veille sur le monde assoupi. Le ciel assombri, les étoiles dorées se lèvent. Mouvement parfait de la terre qui tourne, le temps s’écoule, tout est en accord. Sur les ailes transparentes, volent ses rêves. Ils l’emportent au loin dans les pas de ses frères partis ailleurs. Son ange gardien l’accompagne, il a confiance. La chaleur du soleil irradie comme un hymne à la vie. Ses pensées tournent dans un heureux bazar. Un jour, il sera le maharajah et elle la belle anglaise. Ils goûteront les péchés capiteux au creux de la forêt mystérieuse. Le lac aux reflets vert émeraude bercera leur sommeil.

Ce contenu a été publié dans Atelier Ecriture-Collage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le pavot

  1. Emmanuelle P dit :

    Lydie, tu maries les mots et les couleurs avec une dextérité à nulle autre pareille. Cheffe (sic) d’orchestre d’un récit qui me fait voyager. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.