Bonjour Tristesse

Aujourd’hui, je sens cette vieille Tristesse qui revient. Elle envahit mes pensées et mon coeur. J’hésite entre préférer quand elle me boude ou l’acceuillir comme une vieille amie. C’est vrai au moins, c’est une émotion que je connais. Je sais comment la vivre. Elle m’enveloppe tout entière comme la caresse de la nuit. Elle exacerbe mes sens et mes pensées. Je tends une oreille pour entendre les propos négatifs des gens. Je me laisse toucher par leur indifférence. Je sens leur rejet. Je vois leur pitié. Je papillonne de sens en sens pour toujours la même conclusion. Je suis seule au milieu de l’océan des gens. Seule avec Tristesse. Elle me tient la main. Elle aussi cherche une amie. Elle voudrait rester pour toujours. Mais je ne le veux pas. Tristesse est cette personne lointaine qui revient nous voir de temps en temps et c’est bien mieux ainsi. Je cherche l’étoile brillante qui va briser le brouillard de Tristesse. Je cherche son prénom dans les tréfonds de mon esprit. Je crois qu’aujourd’hui ce sera Fantaisie qui repousse Tristesse. Cette expérience hors du commun qui amène Rire avec elle. Et quand Rire s’éteint, Sourire prend sa place. Le soleil rayonne timidement mais surement et Tristesse repart avec son brouillard. Et pour un instant Sourire et Paix me tiennent la main, le temps de dire au-revoir. Ou plutôt à bientôt. Parce que Tristesse revient toujours. Même si j’ai remarqué qu’elle est moins souvent là et pour moins longtemps. Peut-être est-ce moi finalement qui ne veux pas vraiment la voir disparaitre ? C’est vrai, apprécierais-je autant Sourire, Rire et Paix si Tristesse n’existait pas ?

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.