Fin d’automne

Je me souviens d’un roman à la gloire de l’automne, 450 pages pour convaincre le lecteur que l’automne est vraiment la saison ultime, la saison reine, la saison des passions. 450 pages n’ont pas suffi, le charme des feuilles tombantes, du chocolat chaud et des chaussures mouillées n’agit toujours pas.
L’auteur trouve vulgaire tous ces gens qui, comme moi, adorent l’été.
L’été, c’est la lumière, la chaleur, les journées plus longues, les vacances, la mer, un ruisseau chantant, le temps retrouvé, les soirées dans le jardin, les amis, une piscine, la légère ivresse, quelques verres de rosé…
L’été, c’est une parenthèse ou pendant quelques semaines on peut rêver, on peut faire des projets un peu fou, des projets de changement de vie… et si cette année, il n’y avait pas de mois de septembre, de retour au travail, de retour au lycée, de retour aux horaires, de retour aux contraintes …. Et si cette année, il n’y avait pas d’automne ?

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.