L’aventure

Jusqu’où irait-il ? Maintenant qu’il avait trouvé son point de départ, il s’interrogeait. Son envie d’aller tout au bout du chemin et de l’aventure était forte. Il avait signé le contrat et ne pouvait plus reculer. Il partirait le mois prochain. Il avait souvent pensé que l’aventure était au coin de la rue. Que le quotidien représentait pour chacun sa propre aventure, sa propre vie. Il s’était surpris à accepter cette proposition de son supérieur. On avait pensé à lui pour aller négocier des marchés à l’autre bout du monde. Lui souvent dans l’ombre au sein de l’équipe. Lui, le discret, lui, le réservé, le travailleur acharné un peu en retrait du groupe. De cette surprise, il a voulu faire un atout, un point de départ pour ailleurs. S’étonner et étonner les autres. Partir en terre inconnue, il n’y aurait pas pensé tout seul. Il fallait oser avant tout. Y aller, pas à pas, un pied devant l’autre sans connaître la destination. C’était peut-être ça l’aventure. L’aventure de sa vie. Découvrir de nouvelles personnes. Sortir de sa routine. Envisager sa vie différemment. C’était un risque à prendre, un nouveau territoire à explorer. Ne pas savoir et apprendre à connaître. Cette décision lui avait donné une nouvelle énergie et, en ce dimanche, alors qu’il a les mains dans la terre de son jardin et le sourire aux lèvres, son coeur est en joie devant les prémisses du printemps. Des fleurs commencent à sortir de terre, le soleil illumine le sol et les premiers bourgeons. Les couleurs chassent le gris de l’hiver, le sourire efface les larmes. Il sent que le bonheur peut être simple pour qui veut bien le voir.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.