Le fil de sa vie

Au sommet de la falaise, le vent fait flotter ses cheveux bruns. Son visage au trait finet aux yeux verts ne laisse rien paraitre. Meghan savoure le silence. Ce silence qui l’enveloppe comme une couvertire. Ce silence qui apaise son être. Dans ce moment suspendu, elle pense aux derniers mois écoulés. La mer lui rappelle le chant des sirènes. L’herbe sous ses pieds nus la ramène dans la prairie aux cigales. Le vent ressemble à celui du Val hurlant. Le soleil chauffe sa peau comme dans le Désert Perdu. Elle glisse sa main sur chaque cicatrice. Elle sent chacun de ses muscles. Son esprit retrace chacun de ses pas. Les cris perçant des harpies. La cavalcade des centaures. Le choc des épées. La course effrénée des gazelles. L’oeil affuté des grands aigles. Le nombre incalculable des têtes de l’hydre. L’odeur de souffre des cavernes. Le froid glacial et dur des statues de pierre. Mais par-dessus tout, Meghan se souvient de la morsure du ciseau. Un frisson parcourt tout son corps. Elle enroule ses bras autour de sa taille comme pour se réconforter et se protéger. A présent, elle est seule face ax conséquences de toutes ces épreuves. Est-elle vraiment la seule à pouvoire affronter les dieux ? Est-elle vraiment seule ? A chaque pas, elle a rencontré des personnes pour l’aider. Des personnes qui viendraient encore l’aider. Mais Meghan ne veut pas leur imposer cela. Elle ne veut pas risquer de les perdre dans cette tâche quasi-impossible. L’esprit quelque peu apaisé, Meghan reprend le chemin de la citadelle. Elle repense au ciseau et au fil de sa vie. Ce fil soit disant incoupable pour une raison ignorée de tous. Elle n’est pas censée descendre des dieux. Elle n’est pas censée être immortelle. Et pourtant les 3 vieilles n’ont rien pu contre elle. Les éléments n’ont rien pu contre elle. Les créatures fantastiques n’ont rien pu contre elle. Elle ne sait pas quoi en déduire. Meghan se demande bien quelle idée elle a eu de suivre ce faune. C’est le périple de sa vie. Et en même temps, elle ne reconnait plus s vie. Assis au bord de la citerne, il l’attend tout droit sorti de la mythologie comme chaque personne qu’elle a rencontré ces derniers mois. Est-ce un rêve ? Parfois, elle se demande.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.